Rajaonarison JJC1, Andriatahina T2, Rabarikoto HF3, Rakotomalala ZN1, Rabesandratana HN1, Randaoharison PG 1.

  1. Complexe Mère-Enfant, CHU PZaGa Mahajanga, Madagascar
  2. Service de Pédiatrie, CHRR Moramanga, Madagascar
  3. Service de Gynécologie Obstétrique, Hôpital Militaire Antsiranana, Madagascar

Auteur correspondant : Rajaonarison José Jean Christien

Email: drjoserajaonarison@gmail.com

RESUME

Introduction : L’objectif de ce travail était de déterminer les facteurs de risque de l’infection materno-foetale en cas de rupture précoce des membranes (˂12h).

Méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective, transversale et analytique de type cas-témoins, du 01 juillet 2016 au 30 juin 2017 au Complexe Mère-Enfant du Centre Hospitalier Universitaire Zafisaona Gabriel. Les nouveau-nés à terme dont la rupture des
membranes était ˂12h et dont la Protéine C-Réactive était ≥12mg/dl à la douzième heure de vie, ont été comparées à celles qui ont eu des nouveau-nés dont la Protéine C-Reactive était ˂12mg/dl à la douzième heure de vie. L’analyse des données a été réalisée avec le logiciel Epi Info 7.

Résultats : Quarante-sept cas d’infection materno-foetale avec rupture précoce des membranes ont été inclus sur 1606 accouchements (2,93%). L’antécédent de menace d’accouchement prématuré (p=0,044) était le seul facteur de risque retenu. L’indice d’Apgar inférieur à 7 à la première minute (p=0,019) et à la cinquième minute (p=0,008) étaient à la fois et des facteurs de risque et des signes à la naissance. Un cas de fièvre était retrouvé chez les nouveau-nés infectés.

Conclusion : Nous n’avons retenu l’antécédent de menace d’accouchement prématuré comme facteurs de risque supplémentaires quelle que soit la durée de la rupture des membranes. Mais c’est un facteur risque élevé d’infection néonatale.

Mots clés : Diagnostic, infection materno-foetale, facteurs de risque, prévention

Télécharger le détail de la revue: Facteurs de risque d’infection néonatale probable en cas de rupture précoce des membranes.pdf

Risk factors of probable neonatal infection in case of precocious rupture of membranes

ABSTRACT

Introduction : The aim of this work is to determine risk factors of the mother to fetus infection when a case of precocious rupture of membranes arises (˂12h).

Methods : A retrospective, cross-sectional and analytic study based on reference cases, was conducted from July 1st, 2016 to June 30, 2017, at the Mother-Infant Ward of the University Hospital Center Zafisaona Gabriel. Newborn at term delivered with premature rupture of membranes ˂ 12h, whose C-ReativeProtein value was ≥ 12mg/dl on the twelveth hour of life, were compared to those who delivered newborn and whose C-Reative Protein value was ˂ 12mg/dl on the twelve hour of life. Data analysis was performed with the Epi Info 7 software.

Results : Forty seven cases of mother to fetus infection with precocious rupture of membranes were included upon 1606 deliveries (2,93%). The threat of pretermbirth (p=0,044) was the only retained risk factor. Apgar indices below 7 at the first minute (p=0,019) and within five minutes (p=0,008) were both risk factors and signs at birth. A case of fever was found in infectednewborns.

Conclusion : We did not retain the previous threat of pretermbirth as additional risk factors, whenever the rupture of membranes occur, it is considered as a huge risk of infection.

Keywords : Diagnosis, mother to fetus infection, prevention, riskfactors

Download the magazine’s details : Risk factors of probable neonatal infection in case of precocious rupture of membranes.pdf

Facteurs de risque d’infection néonatale probable en cas de rupture précoce des membranes