Ranosiarisoa ZN1, Andriamananjara HA2, Rasamoelison RJ1, Robinson AL3

  1. Service de Néonatalogie, Centre Hospitalier Universitaire de Gynécologie Obstétrique de Befelatanana
  2. Maternité, Centre Hospitalier Universitaire Andohatapenaka
  3. Centre Hospitalier Universitaire Mère Enfant Tsaralalàna Antananarivo

* Auteur correspondant : RANOSIARISOA Zoly Nantenaina

Email: zranosi@hotmail.fr

RESUME

Introduction : La principale cause de décès néonatals à travers le monde est représentée par le faible poids de naissance. La Méthode Mère Kangourou (MMK) s’est émergée comme une méthode spécialement convenable pour rehausser les soins des bébés de faible poids de naissance dans les pays en voie de développement. Cette étude avait pour objectif d’analyser les effets de la MMK sur le gain de poids et la sortie précoce des nouveau-nés de faible poids de naissance.

Méthodes : Il s’agit d’une étude de cohorte rétrospective des nouveau-nés hospitalisés dans trois centres de santé d’Antananarivo pour une durée de six mois allant de 01 juin 2017 au 31 décembre 2017. Les nouveau-nés mis sous MMK ont été recrutés au sein du centre N° 1 et ceux non pris en charge par la MMK au niveau des centres N°2 et N°3.

Résultats : Cent deux nouveau-nés dont 34 mis sous MMK et 68 pris en charge de façon conventionnelle (sans MMK) ont été inclus. L’âge gestationnel moyen était de 34,7 SA chez les nouveau-nés sous MMK et il était de 34,9 SA pour ceux dans le groupe contrôle. Il y a 5 fois plus de chance pour le nouveau-né de sortir de l’hôpital en 5 jours ou moins en cas d’application de la MMK (RR=5,042 [2,86–8,889]; p <0.0000001). Il y a 2 fois plus de chance de prise de poids en cas d’application de la MMK (RR=2,435[1,551-3.822]; p≤0,00002576).

Conclusion : Cette étude a prouvé que la méthode mère kangourou est réellement avantageuse pour les nouveau-nés de faibles poids de naissance. Elle mérite une diffusion large au niveau d’autres hôpitaux du pays. Mots clés : Kangourou, faible poids de naissance, sortie précoce.

Mots clés : Kangourou, faible poids de naissance, sortie précoce

Télécharger le détail de la revue:  15. Méthode mère kangourou impact sur les nouveau–nés de faible poids de naissance

 

 

Kangaroo mother method: impact on low birth weight newborn

ABSTRACT

Introduction: The leading cause of neonatal deaths worldwide is low birth weight. The Kangaroo Mother Method (KMM) has emerged as a particularly suitable method to enhance the care of low birth weight babies in developing countries. The objective of this study was to analyze the effects of KMM on weight gain and early exit of low birth weight infants.

Methods: This is a retrospective cohort study of newborns hospitalized in three health centers in Antananarivo for a period of six months, from June 1, 2017 to December 31, 2017. Newborns placed on KMM were recruited from center No. 1 and those not cared for by MMK from center No. 2 and No. 3.

Results: One hundred and two newborns were included, 34 were on KMM and 68 were conventionally managed (without KMM). The mean gestational age was 34.7 years for KMM infants and 34.9 years for those in the control group. The newborn is 5 times more likely to be discharged from hospital within 5 days if MMK is applied (RR=5.042[2.86-8.889]; p <0.0000001). There is twice as much chance of weight gain if KMM is applied (RR=2,435[1,551-3.822]; p≤0,00002576).

Conclusion: This study showed that the kangaroo mother method is really beneficial for low birth weight newborns. It deserves wide dissemination to other hospitals in the country.

Keywords: Early discharge, kangaroo, low birth weight average self-esteem than others

Download the magazine’s details:  15. Méthode mère kangourou impact sur les nouveau–nés de faible poids de naissance

 

 

Méthode mère kangourou : ses effets sur les nouveau–nés de faible poids de naissance
Étiqueté avec :