Ranivoson AH1, Rabevazaha NYA1, Rakotoarisoa LA2, Rakotoarisoa RJC1, Robinson AL1

  1. Centre Hospitalier Universitaire Mère Enfant Tsaralalàna Antananarivo Madagascar
  2. Service de Pédiatrie Centre Hospitalier Universitaire Joseph Raseta Befelatanana

Auteur correspondant : Ranivoson AH
Email andrianina.rani@gmail.com

RESUME

Introduction : Les cardiopathies congénitales cyanogènes engendrent des décès en nombre non négligeable chez l’enfant dans les pays en développement. Cette étude a pour objectifs d’évaluer la fréquence des cardiopathies congénitales cyanogènes et de décrire leur profil clinique et évolutif à court terme dans un hôpital pédiatrique à Antananarivo.

Méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective descriptive sur une période de 12 mois, allant du mois de juillet 2015 au mois de juin 2016, Tous les enfants âgés de 0 à 15 ans diagnostiqués de cardiopathies congénitales cyanogènes ont été inclus.

Résultats : Parmi les 3 485 enfants hospitalisés, 51 ont présenté une cardiopathie congénitale. La fréquence hospitalière de cette pathologie était de 1,4%. Quarante trois enfants de 0 à 2 ans étaient touchés (84,3%). Le sex ratio était de 0,75. La tétralogie de Fallot était la cardiopathie la plus rencontrée avec 11 cas (21,5%). Le taux de létalité était de 64,5%.

Conclusion : Les cardiopathies congénitales cyanogènes sont présentes dans la population pédiatrique à Madagascar. Le pronostic est défavorable. Un dépistage précoce, la prévention des complications et l’extension des activités de chirurgie cardiaque infantile est incontournable dans la réduction de la mortalité.

Mots-clés : cardiopathie cyanogène, enfant, symptômes

Télécharger la revue: Profil clinique et évolutif de la cardiopathie congénitale cyanogène.pdf

ABSTRACT

Introduction : Cyanotic congenital heart disease is a significant cause of death in children in developing countries. The objectives of this study are to assess the frequency of congenital cyanotic heart disease and to describe their clinical and short-term progressive profile in a pediatric hospital in Antananarivo.

Methods : This is a retrospective descriptive study during 12 months, from july 2015 to june 2016, including all children from 0 to 15 years old, diagnosed with cyanotic congenital heart disease.

Results : Among the 3 485 hospitalized children, 51 children were diagnosed with cyanotic congenital heart disease. Frequency of this pathology was 1.4%. The age group 0 to 2 years old was the most affected in the 43 cases (84,3%). The sex ratio was 0.75. The tetralogy of Fallot was the most common heart disease with 11 cases (21.5%). The fatality rate was 64.5%.

Conclusion : Cyanotic congenital heart disease is present in the pediatric population in Madagascar. The prognosis is unfavorable. Early detection, prevention of complications and expansion of infant cardiac surgery activities are essential to reduce mortality rate

Key words: cyanotic heart disease, child, symptoms

Download the magazine: Clinical and evolutionary profile of cyanotic congenital heart disease in a malagasy pediatric hospital

 

Profil clinique et évolutif de la cardiopathie congénitale cyanogène dans un hôpital pédiatrique malgache
Clinical and evolutionary profile of cyanotic congenital heart disease in a malagasy pediatric hospital