Andriatahirintsoa EJPR1*, Rakotomahefa Narison ML2, Ratsimbazafy ABA3, Rakotoarisoa H3,
Rasolonjatovo JDC3, Raobijaona SH2

  1. Service de pédiatrie CHU Anosiala
  2. Service de pédiatrie CHU JR Befelatanana Antananarivo
  3. Service de pédiatrie CHU Analakininina Toamasina

*Auteur correspondant : Dr Andriatahirintsoa

Email :  andrisoaphil@gmail.com

Introduction : Le paludisme sévit en zone tropicale. Plasmodium falciparum est pourvoyeuse de la forme grave nécessitant
une prise en charge adéquate surtout chez les jeunes enfants. Cette étude a pour but d’analyser les aspects épidémiologique,
clinique, thérapeutique et évolutif du paludisme grave de l’enfant à Toamasina.

Méthodes : Il s’agit d’une étude descriptive concernant le dossier des patients de 1 mois à 14 ans hospitalisés pour
paludisme grave du 1er Janvier 2012 au 31 Décembre 2016. Nos cas ont été définis par la positivité de la goutte épaisse avec
au moins un critère de gravité (critères de l’OMS). Nous avons exclu les dossiers incomplets et la rehospitalisation dans la
même année pour paludisme grave.

Résultats : Une forte incidence a été remarquée pendant la saison de pluies (de novembre à mai). A l’admission, nous avons
noté une prédominance masculine, surtout chez les enfants de moins de 5 ans. La gravité du paludisme grave résidait
essentiellement sur les atteintes neurologique, respiratoire, hémolytique et la déshydratation. La mortalité a concerné
essentiellement les enfants de moins de 5 ans sur anémie et problèmes neurologiques.

Conclusion : Le paludisme grave est responsable de morbi-mortalité durant la saison de pluies chez les moins de 5 ans.

Mots clés : Enfants, mortalité, Madagascar, paludisme grave

Télécharger le détail de la revue: Profils épidémio-clinique et évolutif du paludisme grave à Toamasina.pdf

Epidemioclinical and evolutionary profiles of severe malaria at Toamasina

ABSTRACT

Introduction : Malaria is prevalent in tropical areas. Plasmodium falciparum is the provider of the severe form requiring
adequate management especially in young children. The aim of this study is to analyze the epidemiological, clinical,
therapeutic and evolutionary aspects of severe childhood malaria in Toamasina.

Methods : This is a descriptive study concerning the records of patients from 1 month to 14 years old, hospitalized for
severe malaria from January 1st, 2012 to December 31st, 2016. Our cases were defined by the positivity of thick drop with at
least one severity criterion (WHO criteria). We excluded incomplete records and rehospitalization in the same year for
severe malaria.

Results : A high incidence was observed during the rainy season (November to May). On admission, we noted a male
predominance, especially in children under 5 years old. The severity of severe malaria was mainly neurological, respiratory,
haemolytic and dehydration. Mortality mainly concerned children under 5 years old due to anaemia and neurological
problems.

Conclusion : Severe malaria is responsible for morbi-mortality during the rainy season in children under 5 years old .

Key words: Children, mortality, Madagascar, severe malaria

Download the magazine’s details : Epidemioclinical and evolutionary profiles of severe malaria at Toamasina.pdf

Profils épidémio-clinique et évolutif du paludisme grave à Toamasina
Étiqueté avec :