Rasolohery H1*, Rajaonarison NLNH1, Ramarokoto M2, AndriamamonjyC1, Ahmad A1

  1. Centre d’Imagerie Médicale, Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona. Antananarivo, Madagascar.
  2. Service de Neurochirurgie, Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona. Antananarivo, Madagascar.

* Auteur correspondant : Rasolohery Honjaniaina
Email: honja.aina@gmail.com

RESUME

Introduction : La rupture d’anévrisme intracrânien est une pathologie grave et rare en pédiatrie. Nous rapportons un cas observé chez un enfant ayant présenté une rupture d’anévrisme intracrânien suite à un traumatisme en décrivant sa particularité.

Observation : Il s’agit d’une fille de 13 ans ayant présenté un trouble de la conscience et des vomissements. Il n’y a pas eu de contexte infectieux clinique ni biologique. Une notion de traumatisme crânien a été notée il y a 3 mois avec une fracture fronto-pariétale gauche identifiée au scanner. Le scanner cérébral de nouveau réalisé a montré une rupture d’anévrisme géant fusiforme de l’artère cérébrale moyenne gauche avec un hématome en regard. Une ponction lombaire a ramené du liquide cérébrospinal hémorragique. Comme traitement, une chirurgie consistant en une exclusion par un clip droit du sac
anévrismal associée à une évacuation de l’hématome a été réalisée.

Conclusion : L’anévrisme intracrânien peut être spontané, post-traumatique, ou secondaire chez l’enfant. Il est géant, fusiforme avec un risque de rupture faible. Bien que ce soit grave, l’évolution est souvent favorable.

Mots-clés : hémorragie cérébrale, anévrisme cérébral, scanner

Télécharger le détail de la revue:  Rupture d’anévrisme intracrânien post-traumatique chez un enfant à propos d’un cas.pdf

Post traumatic intracranial aneurysm rupture in a child: about a case

 

ABSTRACT

 

Introduction : Intracranial aneurysm rupture is a serious and rare pathology in pediatrics. We report a clinical case in a child of this entity following a trauma to establish its particularity.

Observation : A 13-year-old girl presents a disorder of consciousness and vomiting without clinical and biological infectious context. She had minor head trauma with a simple left fronto-parietal fracture at the CT scan 3 months ago. The brain scanner has made the diagnosis of aneurysm rupture by highlighting a giant fusiform aneurysm of the left middle cerebral artery with a hematoma in ipsilateral fronto-temporal. There was blood in the cephalospinal fluid analysis. As treatment, surgery consisting of exclusion by a right clip of the aneurysmal sac associated with evacuation of the hematoma
was performed.

Conclusion : Intracranial aneurysm can be spontaneous, post-traumatic, or secondary in children. It is often giant, fusiform with a low risk of rupture. Although it is serious, evolution is often favorable.

Keywords: cerebral hemorrhage, cerebral aneurysm, CT-scan

Download the magazine’s details : Post traumatic intracranial aneurysm rupture in a child: about a case.pdf

Rupture d’anévrisme intracrânien post-traumatique chez un enfant : à propos d’un cas